On va faire la Java...
  

On va faire la Java...

Yogyakarta, Indonésie le 29/01/2011

 

Plus que 15 jours...

Voila, le compte a rebourd a commence, et en disant cela, je nous trouve tres chanceux...

15 jours, ca annonce pour nous la fin de notre periple et pourtant 15 jours c'est aussi la duree moyenne de "vacances" pour la plupart des gens qui ont encore la chance d'en prendre...donc ok, plus que 15 jours, sur 6 mois mais on va pas pleurer...

Nous sommes toujours en Indonesie, mais on se promene d'ile en ile...

Apres avoir passe une semaine a decouvrir Bali en scooter, les belles rizieres en terrasse du cote d'Ubud, les vagues d'Ulu Watu reputees mondialement par les surfeurs, marche (enfin plutot couru parce que ca bruuuule...) sur les plages de sable noir de Padangbai, et decouvert la culture et l'artisanat balinais (et aussi achete 2, 3 sarongs, 2, 3 statuettes en bois, 2, 3 masques, et 2, 3 un peu de tout qui allourdissent considerablement le sac a dos...) nous nous sommes diriges tant bien que mal, par une mer dechainee, vers de petites iles a l'Est de Bali. Des iles au sable aussi blanc que fin qui contraste avec le turquoise de la mer...comme plonges dans des decors de cartes postales...Lombok d'abord, puis les iles Gili, 3 atols perdus dans l'Ocean Indien abritant en ses eaux des poissons merveilleux, mais surtout...des tortues!!

La premiere rencontre fortuite avec l'une d'elles laisse un souvenir inoubliable...

La tete plongee vers les profondeurs, les fesses et le dos tournes vers un soleil traitre, le tuba en l'air...faut imaginer la scene...on tombe nez a nez (a peine a 10m de la plage) sur ce reptile marin, qui semble avoir 3000 ans, nullement derange par notre intrusion sous-marine et semble au contraire, nous inviter a le suivre dans son univers...

 


 

Notre tortue et des poissons papillons en arriere-plan, la photo n'est pas de nous mais jvous jure Marie-Therese qu'elle etait aussi belle...

 

On prend alors l'habitude de la retrouver chaque jour...sensiblement au meme endroit "coucou toi..."

Une semaine a manger des baracudas, poulpes, ecrevisses grilles sur des coussins le long de la plage, a se laver (ou pas) a l'eau saumatre (melange et d'eau douce et d'eau de mer...hummm, les cheveux adorent...), a jouer a la belote de comptoir avec le roi de l'anemone, j'ai nomme Babast de Saint Cast, notre copain breton...

Une semaine bien difficile en soi...

On reprend le bateau, petite escale a Sanur, sur Bali, avant de reprendre la route pour Java...

Sans transition aucune, et apres 12h de bus, on monte le soir meme, frais comme des gardons, au camp de base du Bromo...un volcan sacre a Java, rentre en eruption un mois plus tot...

Tels Nicolas Hulot et Harun Tazieff (qui est d'ailleurs ne un 11 mai comme moi, voyez donc a quel point la similitude est frappante), nous partons, 3h30 (meme pas fatigues, d'autant que le reveil a sonne a 2h30, oubli du decalage horaire) admirer le lever du soleil sur le Bromo...Un spectacle a couper le soufre (ah ah ah!)

Les yeux un peu colles par la fatigue, nous decouvrons le paysage qui se dessine peu a peu...Un cratere de 11 km de diametre: la caldeira, abritant plusieurs crateres, au loin, le Semeru (point culminant de Java) et bien sur le Bromo, crachant sa colere comme une vielle locomotive, une epaisse fumee grise, mais aussi quleques jets de lave en fusion et des pierres...Les photos parlent d'elles-memes.

Comme on est des oufs, on est meme descendus dans la caldeira pour oberver le pestacle d'un peu plus pres en progressant dans une mer de sable, un paysage lunaire...

 

 

Nous sommes depuis a Jogyakarta, sous 37 degres, pour quelques jours...d'ou nous irons visiter Borobudur, le plus grand temple bouddhiste du monde, au pied du Merapi, qui a fait parler de lui en novembre dernier...le volcan de plus actif d'Indonesie.

On vous embrasse, on pense fort a vous et on vous dit a bientot, en vrai!!

 

Commentaires

 Gaelle
Se lever chaque matin, ouvrir grand les yeux et partir à la recherche de nouveaux paysages, cultures en toute liberté est une expérience unique. Quand nos seuls soucis au quotidien sont de savoir ou dormir, quel trajet établir car des choix s'imposent, je crois pouvoir dire que nous nous offrons un morceau de vie de reve.
Notre pays reste la France il est aussi agréable de rentrer et de retrouver ses proches ( le pain, le fromage, les bons petits plats frenchies.....) pour qui sait mieux repartir un jour. A quinze jours de rentrer je sais qu il y a une ambivalence en nous à l heure de rentrer entre joie et tristesse. Mais tout ira bien!!!! Je vouslais te glisser ces quelques mots et en attendant profitez à fond de tout!!!!!!!Gros bisousssssss
 Coco
oh lala trop bien
des gros bisous
 M pour gt
Bravo ! !! Bravo pour ce beau documentaire et A BIENTÔT en vrai et merci et gros bisous
 Martine
Toujours aussi beau, profitez de ce dernier tour de piste
A bientôt



Autres récits de voyage

Autres Recits en Indonésie