Au pays des mangeurs de yack...
  

Au pays des mangeurs de yack...

tagong, Chine le 30/08/2010

 

 

Avant de vous conter l`univers merveilleux dans lequel nous sommes depuis trois jours, je ne puis omettre la derniere experience camillesque de Chengdu: Petiye histoire tres courte mais dans laquelle vous allez aisement la reconnaitre: En fin d`apres-midi, apres avoir vu le bouddha geant " on se ferait bien une petite glace par cette chaleur... OK" On ouvre le congel dans la rue et on choisit nos glaces, peche pour Nico et " oh trop bien, ya des ptits grains rouges sur le papier, de la glace a la grenade..." On monte dans le bus et je vois Camille qui fait un peu la tronche, genre pas trop gout de grenade... elle continue, toujours pas, elle entre dans le coeur de la glace et ya des bouts de .... Surprise en regardant d`un peu plus pres, ce n`etait pas de la grenade mais des haricots rouges... 

Moralite: En chine, comme on ne peut pas se fier a l`ecriture, bien regarder les photos avant de manger...

Nous sommes reparti de Chengdu et de notre guesthouse tres sympathique avec d`une part la grosse patate d`aller dans les montagnes et d`autres part avec des collegues de route; olga jeune russe vivant en israel, ken et shirley, deux soixantenaires australiens qui sont deja alles dans tous les pays du monde, et Stuart, une sorte de Man vs Wild facon neo-zelandaise... Et c`est parti, serres comme des sardines, a dix dans un minibus, les sacs sur le toit, sous la pluie, passage d`un col a 4300m...

Petite pause a mi-chemin dans une station-service et la c`est le drame, un gars nous recule dedans, resultat: l`avant de notre camtar est defonce...

 A partir de la les esprits s`echauffent quelques minutes a quasiment en venir aux poings... Apres 4h d`attente la tension redescend et s`ensuit tout un ceremonial de negociations, de reconfort a la tibetaine, ou tout le monde vient consoler notre chauffeur, ils se caressent, s`enlacent... C`est difficle a decrire mais cette situation etait emouvaute et vraiment tres bien a vivre... Et on ne sait pas pourquoi mais on repart dans la pampa, a vive allure, musique tibetaine a fond les ballons, vraiment ce petit trajet fut tres sympathique et haut en couleurs....

 Nous arrivons finalement a Tagong, 6h apres notre depart ( au lieu de 2h prevues) en decouvrant l`univers des montagnards tibetains...

Nous sommes dans la montagne au milieu de nulle part, entourres de hauts sommets, de temples bouddhistes, de moines, peu de touristes, dans une atmosphere zen, reposante et un peu mystique...

Cela n`a plus rien a voir avec la Chine (d`ailleurs on n`y parle meme plus chinois), le rythme n`est plus le meme, les gens n`ont plus la meme attitude, les visages sont differents: les pommettes saillantes et rouges, une peau beaucoup plus foncee, les yeux moins brides et des vetemets traditionnels multicolores...

Ils tournent inlassablement autour des temples dans le sens des aiguilles d`une montre en agitant leurs moulins a prieres... Il suffit de rester assis 1h ou 2, de regarder autour de soi, pour avoir l`impression de vivre plusieurs fois les memes fragments de vie... Les memes personnes qui passent... et repassent... Les memes gestes precis....

On decouvre les environs, les monasteres aux alentours. Nous ne sommes encore qu`a 3200m mais deja la respiration est differente, la montee des escaliers est un exercice qui necessite d`avantage de souffle... Notre petite randonnee, pourtant pas bien difficile nous vaudra un petit mal de tete et une bassine pas tres loin du lit (juste au cas ou, parceque Sally notre hote tibetaine nous a prepare un remede miracle...) On n'a pas vraiment reussi a comprendre ce que contenait le the, des baies inconnues et une sorte de pierre rosee que l`on trouve sur le Yalla ( sommet a 5800m)... Toujours est il qu`apres un tour de cadran, on etait remis sur pieds... Altitude, 6h sous un soleil de plomb, deshydration...? on essaiera de ne plus se laisser surprendre.

Oui mais attention, on a vu " Lama Dagu", un lama tres important dans la region rentrer dans son monastere apres un long voyage...ceremonie a l appui, toutes les jeunes moines de la region l attendaient de part et d autre de la route en agitant leur echarpe de soie blnache en guise de bienvenue...sacres petits bouts de femmes, le sourire jusqu'aux oreilles et un rire qui resonne sous leur habit orange et pourpre.

Redescente hier sur Danba, la route etait encore en construction; il n'y a donc souvent qu'une voie unique pour la montee et la descente...les croisements sont assez folkloriques, le ravin de chaque cote, mais avec Dagu Lama en hologramme suspendu au retroviseur, il ne peut rien nous arriver...

 

Commentaires

 Tricheuse
trop fort les sensations fortes!!!!
merci de nous raconter votre belle aventure c'est un régal!
gros bisous à vous 2
 Roland
oui ,oui , c est tout comme cela ,ici a plouray...(rire)
bravo ,votre journal est un plaisir a lire



Autres récits de voyage

Autres Recits en Chine